Blog
Facebook
Twitter
Youtube
One of the world's top travel fixers. The Sunday Times
Hanuman. Cambodia, Laos, Vietnam. Tailor-made travel and unique journeys
Local Knowledge, International Expertise. Est 1990
 
Hanuman dans la presse
 
 

Hanuman a reçu l’éloge de la presse internationale en tant qu’agent de voyages innovant et créatif, proposant des services et séjours différents du reste de la compétition. Le Sunday Times de Londres a même cité Hanuman dans une édition spéciale en tant que ‘l’une des meilleures agences locales au monde’. Voici une sélection d’articles publiés ces dernières années dans la presse internationale.


Que feriez-vous si vous aviez un mois ?
The Sunday Times, 24 octobre 2010
http://www.timesonline.co.uk/tol/travel

C’est le Saint-Graal des vacances : quatre semaines complètes de congés, assez pour entreprendre le voyage de toute une vie. Mais que faire de tout ce temps ? Notre équipe de journalistes vous dévoile le voyage de leurs rêves.

Cambodge Total
"Pour moi, le voyage d’une vie doit être synonyme de poussière et avoir lieu au Cambodge, le plus torride, le plus humide et le plus improbable des pays que j’ai visité. Cette fois-ci, je veux une semaine complète au plus près des temples d’Angkor – imaginez le Taj Mahal, le Mont Rushmore ou les Guerriers de Terracotta perdus dans une épaisse jungle, beaucoup trop spectaculaire pour en bâcler la visite.

Je me mettrai alors à la recherche du guide parfait (idéalement Nick Ray, véritable Tomb Raider du Cambodge) et me lancerai dans une aventure safari de cinq jours, en Jeep, afin de découvrir quelques temples perdus ou oubliés ; des endroits comme Koh Ker, où vous pouvez escalader un temple-pyramide de quarante mètres et devenir le chef suprême d’une ancienne citadelle vieille de près d’un millénaire, presque aussi imposante qu’Angkor Vat. Cela laisse encore du temps pour les lointaines terres rouges du Ratanakiri, dont les voyageurs sur le retour parlent de rituels sacrés et d’enfants qui fument la pipe.

Et puis, pour finir, une semaine parmi les crocodiles et les tigres de la Chaîne des Cardamomes, la nouvelle frontière sauvage de l’écotourisme. J’envisage alors de nager dans les chutes d’eau des montagnes et d’installer mon hamac dans la jungle, avant de me relaxer dans l’Ecolodge flottant 4 Rivers de Koh Kong pour quelques derniers jours de volupté."


Les meilleurs agents de voyages au monde
The Sunday Times, 31 mai 2009
http://www.timesonline.co.uk/tol/travel/news/article6388641.ece

Ce n’est pas où vous allez, mais plutôt qui vous connaissez quand vous y aller. Notre équipe vous dévoile son Top-10 des agents de voyages locaux.

Cambodge - Hanuman
"Le premier travail de Kulikar Sotho dans le tourisme fut le transport de près de 7,500 soldats de la paix des Nations Unies. Puis le régime des Khmers Rouges s’est écroulé, l’ancienne cité d’Angkor fut redécouverte, et l’agence de Kulikar, Hanuman, était prête à jouer un rôle majeur dans l’industrie du tourisme au Cambodge. Une décennie et quelques plus tard, plus d’un million de visiteurs se ruent chaque année vers les temples du pays, y compris les autocars de coréens et leurs porte-voix. Mais pas d’inquiétude : les guides impeccables d’Hanuman savent comment éviter la foule. A titre d’exemple, ils me conseillèrent l’entrée sur Angkor Vat par la porte est, la « porte arrière », pour un découverte personnelle et exclusive du plus prodigieux des sites archéologiques d’Asie.

Hanuman arrangea également mon aventure de quelques jours la région éloignée des terres rouges du Ratanakiri, où je pénétrai dans l’univers des rituels sacrificiels, serrai la main à des gamins fumeurs de pipe, et découvris pourquoi il ne faut jamais abuser de l’alcool de riz avec les villageois. Mais le meilleur fut mon safari dans les temples de la jungle cambodgienne, moite et infestée d’araignée – la dernière trouvaille du mari de Kulikar, Nick Ray, qui est aussi l’auteur du guide Lonely Planet Cambodge, et un authentique chasseur de temples. En tant qu’éclaireur pour les lieux du tournage de Tomb Raider, Nick déterra des citadelles angkoriennes vierges, à l’image de Koh Ker, où je gravis péniblement une échelle brinquebalante pour me hisser au sommet d’une pyramide de quarante mètres et devenir pour quelques instants le chef suprême d’une cité du Xème siècle, aux monuments toujours ensevelis dans les sous-bois."


Pillage de tombes, tarentules frites et coucher de soleil sur les plus incroyables merveilles du Cambodge
The Daily Mail, 4 avril 2009
http://www.dailymail.co.uk/travel/article-1167622/Tomb-raiding-fried-tarantula-sunrise-worlds-greatest-wonders-Cambodia.html

“ Nous passions la nuit dans ce que notre agence de voyages appelle un ‘camp safari de luxe’, avec la promesse d’un ‘dîner local traditionnel’. Ma première pensée fut pour une entrée de tarentules, suivi d’un civet de chat, doucement rôti après avoir été tiré du haut d’un arbre par l’un des cuisiniers armé d’un lance-pierre. Les tentes du camp furent montées presque contre les murs d’un ancien temple, dans une clairière. Alors que la nuit tombait, des torches éclairaient le chemin jusqu’à notre dîner. Une large table aux chaises assorties, avec nappe et serviettes impeccables, avaient été installées en prévision du repas local traditionnel. Il fut servi avec un menu papier imprimé d’or et des serveurs en uniformes. Bientôt, un premier grand verre de Gin-Tonic m’était apporté, suivi d’un deuxième de Chardonnay. ‘Mon Dieu, les locaux d’ici savent vivre’, ai-je pensé. Le dîner en lui-même aurait pu sortir tout droit des cuisines de l’hôtel Raffles. ”


Le Cambodge en Paix
The Times, 19 mai 2007
http://www.timesonline.co.uk/tol/travel/destinations/south_east_asia/article1808135.ece

Douze ans après, l’éditeur de récits de voyages Cath Urqhart est de retour au Cambodge pour y découvrir un pays enfin en paix.

“ Nous avons chargé les Jeep et roulé vers le nord en direction de Koh Ker et de Beng Mealea pour un ‘safari dans les temples’. Les deux temples sont spectaculaires, chacun à leur manière. Beng Mealea est dangereusement délabré, et nous avons escaladé d’imposants pants de murs effondrés, découvrant des gravures d’apsaras sous l’épaisse végétation. Koh Ker, où nous avons campé, était quelque peu différent : une gigantesque pyramide à sept niveaux parfaitement conservée. Les seuls autres touristes furent un groupe de nonnes cambodgiennes en voyage pour la journée. ”


Un temple pour nous seuls
The Daily Telegraph, 28 avril 2007
http://www.telegraph.co.uk/travel/destinations/asia/cambodia/740955/A-temple-all-to-ourselves.html

Lassée de la foule sur Angkor Vat, Francisca Kellett se lance sur les traces d’Indiana Jones pour explorer les moins connus des vestiges du Cambodge.

“ Nous avons fuit Siem Reap pour ce qu’ils appellent un ‘Safari Temple’, la promesse d’une aventure de trois jours dans le nord-ouest sauvage. Nous voulions nous faire quelques-unes des ruines les moins visitées du pays et y camper, seuls, dans leur ombre… Nous avons dressé le camp à l’extérieur des murs de Koh Ker, de trois ans plus vieux que Beng Mealea et jadis capitale de l’Empire d’Angkor. Une centaine de temples sont ici cachés dans une forêt argentée, des structures en pierres sombres abritant de géants phallus de pierres, aux larges temples en briques rouges étouffés par des figuiers étrangleurs. ”


Camping au Cambodge
The Sunday Times, 2 juillet 2006
http://www.timesonline.co.uk/tol/travel/destinations/south_east_asia/article1095344.ece

Un nouveau circuit safari dans la jungle délaisse Angkor et permet de découvrir les vraies richesses du Cambodge : attention toutefois à ces arachnides, dit Vincent Crump.

“ Angkor doit être vu, c’est une certitude – mais si vous vous demandez à quoi ressemblait la civilisation khmère il y a un millier d’années, avant sa découverte par les explorateurs français et sa transformation pour les groupes de touristes, il vous faudra partir au-delà de Siem Reap, dans les zones montagneuses moites et infestées d’araignées. Dans ces régions se trouvent les avant-postes de l’Empire Khmer : Sambor Prei Kuk, un complexe religieux plus ancien qu’Angkor ; Koh Ker, bastion de jungle du roi usurpateur Jayavarman IV ; et tout particulièrement Preah Vihear, un monastère de la taille d’une cathédrale niché au sommet d’un rocher escarpé de plus de 350m de haut. Un nouveau ‘safari temple’ promet d’amener les voyageurs les plus intrépides à leur rencontre – et c’est pour cela que j’ai signé : seulement moi et ma tente (et mon chauffeur, mon guide, mon cuisinier et mon factotum). ”

“ C’est Indiana Jones pour de vrai : le long des corridors ombragés, dans les tombeaux inondés, impossible de savoir si vous trouverez des statuettes ou des chauves-souris. Nous sortons finalement sur un balcon escarpé à près de 2000 pieds au-dessus de la jungle, où les rois venaient jadis rencontrer leurs dieux. Le soleil se couche sur la plaine ; la clameur des cigales est semblable à des rugissements de lion. C’est assez incroyable. C’est le campement le plus stupéfiant que j’ai fait jusqu’alors… Je me sentais privilégié d’être ici, et entre d’aussi bonnes mains. ”

 

Affaires de cœur
Times Online, 13 février 2010
http://www.timesonline.co.uk/tol/travel/news/article7023622.ece

"Temple de l’amour : Dîtes-vous ‘oui’ au cœur des mystérieux temples d’Angkor au Cambodge. L’agence cambodgienne Hanuman peut arranger des accès exclusifs aux temples et des cérémonies de mariage plus package lune de miel incluant une nuit en tente dans un temple, un séjour à Phnom Penh et quelques jours de repos en bord de mer. "


 
PATA
Hanuman Travel est membre de la Pacific Asia Travel Association (PATA). Hanuman Travel est également membre de la
Cambodian Association of Travel Agents (CATA) et du Cambodian Community-based Ecotourism Network (CCBEN).
Les Safaris Hanuman apparaissent en page 32 du ‘Guide to Responsible Tourism in Cambodia, Laos & Vietnam'.
 Recherche sur le web :
 
 © Hanuman
 
English French